Vernissage le 31 août
Exposition du 1er septembre au 30 octobre

La pratique de Juliano Caldeira s’articule autour de ses expériences vécues. Des voyages et déambulations, des rencontres et d’amitié, des histoires lues, des nouveaux acquis culturels et sensoriels sont des expériences qui nourrissent son imaginaire. Sa peinture se configure comme une condensation en image de ces expériences croisées et propose un univers composé d’ambivalences, oscillant entre la fiction rêvée, le journal intime et le registre documentaire. Ses peintures composent un catalogue d’une réalité en constante altération, où il cherche à déliver son monde intérieur et ses abîmes d’un théâtre d’ombres mêlées, selon Eric Corne, dans des espaces en apparence concrets, qui hébergent à la fois l’imaginaire et la peur de l’imagination. Avec son travail, il revendique cette instabilité créatrice, la mutation constante et radicale du chaos issu de diverses influences, capable d’annihiler toute possibilité d’une interprétation ultime.

 

www.julianocaldeira.com